Le mazal du peuple juif est plus fort en Adar

Adar: le mois du Mazal
Lorsque Haman, l’ennemi juré des Juifs, tira au sort un moment opportun pour mener sa guerre personnelle contre les Juifs, il fut enchanté que la date de son décret d’extermination tombe pendant le mois d’Adar.

La raison de sa joie était que tous les autres mois du calendrier juif comportaient une date propice au salut du peuple juif, mais concernant Adar, il vit que Moïse était décédé le 7 de ce mois. Haman était si persuadé que cette date s’avèrerait funeste pour les Juifs qu’il fit d’Adar l’échéance de son décret.

Quelles sont les qualités particulières d'Adar qui accordent au peuple juif une bonne fortune ? 

 
Ce que Haman ne savait pas toutefois était que Moïse est également né le 7 Adar, ce qui fait de ce mois un mois de bon augure pour le peuple juif, pas seulement à l’époque des événements de Pourim, mais aussi aujourd’hui. Comment la joie de la naissance de Moïse peut-elle annuler le malheur lié au fait que le 7 est également le jour de son décès, et quelles sont les qualités particulières d’Adar qui accordent au peuple juif une bonne fortune ?


Adar est sous la constellation du poisson

Haman ne vit rien de particulièrement chanceux ou de bénéfique dans cette constellation. Il menaçait d’engloutir le peuple juif comme un poisson gobe sa nourriture. Mais il ne voyait pas qu’il y avait plus gros poisson, et qu’il allait être lui-même englouti. Tout comme les gros poissons avalent les petits poissons, de même la tragédie de la disparition de Moïse fut engloutie par sa naissance, car cette joie est plus puissante que la tristesse du deuil.


Le mazal et l’âme sont parfaitement alignés ce jour-là...Comment savons-nous qu’il en est ainsi ? Le Rabbi de Loubavitch souligne que l’âme d’une personne brille davantage le jour de son anniversaire. L’aspect de l’âme contenu dans une personne n’est en fait qu’une étincelle de sa Nechama profonde, qui reste en haut. Cette Nechama qui est au-dessus de la Nechama terrestre est appelée le « mazal ». Le mazal d’une personne est plus fort le jour de son anniversaire parce que le mazal, duquel la vitalité s’écoule dans l’âme, et l’âme incarnée sont parfaitement alignés ce jour-là.


Même si nous avons chacun notre anniversaire personnel, celui de Moïse est comme l’anniversaire collectif du peuple juif. Pourquoi cela ? Parce que le chef du peuple juif équivaut à la collectivité du peuple juif (Nombres 21, 21 ; Rachi). Puisque que chaque génération renferme une étincelle de l’âme de Moïse, son anniversaire est également la naissance de l’essence des âmes du peuple juif. C’est la raison pour laquelle le mazal du peuple juif est plus fort dans Adar.

Adar est le mois de la complétude 

 
Adar est également le mois de la complétude, qui met en phase l’année lunaire avec le cycle solaire, nous préparant ainsi à la révélation. Lors des années embolismiques, il y a deux mois d’Adar. Dans une telle année, ce qui était incomplet atteint son plein potentiel. Le peuple juif étant fréquemment comparé à la lune, Adar est ainsi un moment propice pour atteindre son potentiel spirituel.

Besoin d'un coach pour vous aider dans vos rencontres? Contactez Rebecca dès aujourd'hui 

En outre, les deux Adar ont ensemble 60 jours. Si un liquide non casher tombe dans une marmite, le mélange peut encore être considéré comme casher si la partie non casher est inférieure à 1/60ème du tout. Les 60 jours de ces deux mois reflètent la capacité de ce nombre d’annuler ce qui est négatif. Mais les Sages ont dit que le peuple juif est au-delà du mazal et qu’il n’y a pas (« eïn » en hébreu) de constellation qui leur est associée. C’est la raison pour laquelle le peuple juif fut capable d’un tel sacrifice à l’époque de Pourim, et à tout moment ; l’aptitude au sacrifice de soi transcende la logique.

Il est fait allusion à cette grandeur dans le nom d’Adar, qui s’épelle alef, dalet, resh. Le alef représente la puissance de D.ieu, qui peut sembler séparée de l’existence quotidienne. Le dalet et le resh forment le mot « dar » qui signifie « résider ». Le alef, la puissance illimitée de D.ieu, vise à créer une résidence dans ce monde limité.


Adar est un mois propice à la joie 

 
C’est ce que Moïse essaya d’accomplir dans les sept derniers jours d’Adar, lorsqu’il travaillait à la construction du Tabernacle. La Chekhina ne se révélait pas dans le Tabernacle, alors il ne cessa de le réorganiser et de le reconstruire. Finalement, le dernier jour, la Chekhina se révéla dans le Tabernacle. Les sept derniers jours d’Adar que Moïse passa à construire le Tabernacle correspondent aux sept générations au cours desquelles la Chekhina n’était pas révélée. L’intention de D.ieu était d’avoir une résidence dans ce monde et cela fut accompli à la fin du mois d’Adar.

L’erreur que fit Haman de penser que la mort de Moïse rendit le mois d’Adar funeste pour le peuple juif tourna à notre avantage ; il choisit de programmer son décret le mois du plus grand mazal pour le peuple juif. Ceci nous enseigne qu’Adar est un mois des plus propices pour la protection, pour nous améliorer et pour la joie, qui atteint des niveaux de plus en plus élevés à mesure que nous progressons dans les deux Adar.


Extrait des enseignements du Rabbi de Loubavitch

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER


Vous traversez actuellement un problème conjugal ? Rebecca vous reçoit du lundi au jeudi sur rdv de 13h - 19h30 et le dimanche de 15h - 19h

Commentaires