Les Sms ou facebook portent-ils préjudice aux relations ?

Il y a quelques années, j'avais rédigé avec plaisir l'article, Génération Iphone, Twitter et Facebook... Alors les fous du claviers, la communication vous connaissez?  que je vous invite à relire et à partager sans modération.

L'article qui va suivre, nous confirme qu’aujourd’hui rien n'a changé, dans la façon que nous gérons nos relations sur les réseaux sociaux ou par SMS ... je dirais plutôt que ça empire ! Pas vous ?  Les gens pour la plupart ne savent plus communiquer ! Comme je regrette le bon vieux temps ! (rire )

Allez hop, à vos claviers ! Tous commentaires sont les bienvenus ! Je vous quitte maintenant de mon clavier mais pas du cœur !

Rebecca Teboul

L’intermédiaire entre David et Myriam avait annoncé la nouvelle à cette dernière. Maurice allait l’appeler en soirée (il était enfin libre !) et ils conviendraient d’un rendez-vous. Tout en attendant son appel, Myriam essayait d’imaginer ce à quoi il ressemblait, et se demandait où ils iraient pour le premier rendez-vous de ce chiddoukh.

Son portable se mit à vibrer, signe d’un texto reçu, ce qui interrompit ses rêveries. À sa grande surprise, c’était David, qui planifiait leur rencontre. « Quelle insolence, se dit-elle (elle en fit part à ses amies par la suite) ! Il n’a même pas l’obligeance de m’appeler et de me parler ! »

Si vous demandez à quelqu’un qui était dans une situation similaire, il y a seulement dix ans, quelle place avaient les SMS et les e-mails dans sa relation, il répondrait certainement qu’ils étaient inexistants. Personne, à ma connaissance, n’avait de fonction « texto » dans son portable (si toutefois cela existait), et bien que leur absence paraisse très incommodante de nos jours, cela simplifiait certainement les convenances des rencontres.

Le monde est très différent aujourd’hui et les SMS jouent un rôle bien plus important dans nos relations. Les avantages sont incontestables ; les difficultés sont moins flagrantes, mais plus complexes. Gérer la subtilité du « chat », des SMS et des e-mails dans le monde des rencontres dans lequel nous vivons nécessite parfois des efforts herculéens. Quand chatter ? Quand appeler ? Est-ce impoli de fixer l’heure du rendez-vous sur internet ? Pensera-t-il qu’il est osé de ma part de lui envoyer un texto ? Les questions n’en finissent plus.

Si tant d’incertitudes pèsent concernant les SMS et les e-mails, pourquoi les célibataires comptent-ils tellement sur eux ? Ne serait-il pas plus simple de les rayer du déroulement des rencontres ?

Pas toujours. Les célibataires utilisent parfois le texto et l’e-mail pour faire avancer une relation. Sandy Weiner, coach de rencontres, explique : « On peut rester en contact avec quelqu’un et lui montrer que l’on pense à lui en lui envoyant des SMS pendant la journée, sans pour autant être importun. »

Un autre "spécialiste" estime que ces moyens de communication facilitent parfois les choses pour les célibataires – mais ne les arrangent pas forcément. « Je pense que de nombreux célibataires utilisent les SMS et les e-mails pour ne pas trop s’impliquer dans une relation ou pour évoquer des sujets qu’ils préfèrent éviter en face à-face. » Par exemple : les ruptures. « J’ai entendu des histoires de personnes qui rompirent une relation qui n’était basée que sur un texto ou sur un e-mail – cela n’est pas correct », ajoute-t-il.

Bien qu’un texto puisse aider à exprimer un sentiment difficile à formuler, le fait qu’il puisse aussi porter préjudice à la relation ou permettre un comportement aussi déplacé, fait de lui une arme à double tranchant.

La base de ces nombreux problèmes liés à la technologie moderne, c’est le manque de protocole qui informe du comportement adéquat. Plusieurs personnes (hommes ou femmes) sont complètement désorientées par le manque de règles quant aux SMS et autres techniques, et en ce qui concerne les rendez-vous. Il n’existe pas de règles établies et ce qui semble correct à quelqu’un peut être considéré comme inopportun par quelqu’un d’autre. « Les femmes ne savent pas s’il est trop osé de commencer à envoyer un texto à un homme. Et les hommes ne savent pas s’ils envoient trop de SMS et s’ils risquent de repousser une femme à cause de cela. »

Facebook peut également porter préjudice à une relation. Si les personnes concernées affichent des photos où elles figurent avec d’autres personnes, de sexe opposé (qui ne sont pas leurs partenaires), cela peut causer jalousie et confusion. Certains vont même jusqu’à changer leur situation maritale et à passer de « qui a quelqu’un dans sa vie » à « célibataire », sans en informer la personne avec laquelle ils "sortaient".

Mais, en dehors des faux pas effectués lors de rencontres, les SMS, e-mails et l’utilisation de Facebook peuvent mettre fin à une relation. Les gestes, le langage corporel, le timbre de voix, l’expression du visage communiquent des émotions et une attitude qui ne peuvent en aucun cas être exprimées par des mots.

« Envoyer des SMS est un pauvre substitut à un véritable lien, affirme-t-elle. Les gens n’entretiennent pas de relation étroite sans un contact visuel. Un texto peut servir à communiquer des informations courtes, mais pas à créer un lien affectif. En bref : envoyez par SMS des faits et des indications. Ne les utilisez pas pour exprimer vos émotions. »

« Vous pouvez être la personne la plus calée au monde en technologie, mais pour construire une relation, vous devez passer du temps avec l’autre. Une relation honnête et sincère doit être plus que de simples mots échangés sur un écran par deux personnes. » 

En dépit de ses réserves, Myriam rencontra David. Il se montra courtois et poli, et ils eurent un premier contact très positif autour d’un plat de sushis. Elle passa un agréable moment et comprit que son indignation était excessive et que le premier texto de David ne reflétait pas réellement son caractère.

Il existe tant de points d’interrogation quand les rencontres et la technologie se croisent. La meilleure chose à faire est peut-être de garder à l’esprit qu’il convient de considérer l’autre avec le respect et la courtoisie que nous voudrions recevoir. Malgré l’évolution de la technologie et la disparition des anciens appareils (vous souvenez-vous des téléphones rotatifs ?), gardez en tête que les bonnes manières ne seront jamais démodées. 

H. Mayefsky

Abonnez-vous gratuitement à notre NEWSLETTER

Commentaires